UN RETOUR À LA TERRE AVEC LES CONNAISSANCES D'AUJOURD'HUI

La pomme étant un des fruits les plus traité chimiquement au Québec, nous avons voulu faire autrement. En plantant Le Verger de Hudson à partir de zéro, nous avons pu contrôler chaque phase de développement, de l’engraissement du sol aux traitements appliquées sur les fruits.

plantation-verger

Nous pratiquons la Culture Naturelle.  Ce mode de production consiste à travailler avec le respect de la nature en autre et de l’écosystème.  Nourrir le sol  plutôt que de nourrir le plant avec des fertilisants chimiques et ainsi augmenter la population d’insectes bénéfiques au lieu d’éliminer les insectes nuisibles avec des pesticides chimiques.

Le but est de cultiver des fruits le plus sain possible avec une fraîcheur et un goût tel la nature nous l’offre.

 

consultez notre schéma de culture naturelle

L’HISTOIRE DE NOTRE FERME

 

Le lopin de terre sur lequel est planté le Verger de Hudson appartenait à la Famille Graham depuis plus de 170 ans.  Ils ont élevé du bétail Holstein de renom ainsi que produit et livré du lait dans la région pendant 39 ans.  La ferme est demeurée active dans les mains de la famille Graham pendant 5 générations.

 

Nous avons fait l’acquisition de cette terre agricole de 57 arpents en 2002.  En l’absence d’une affiche ‘’à vendre’’,  Éric Léger s’informe auprès d’un frère Graham s’ils seraient intéressés à vendre un lopin.  M. Graham lui répond :  « ça dépend de ce que tu veux en faire ».  Éric lui répond :  » un verger ».  Sur ce,  une poignée de main est échangée et une belle aventure débutait.

 

La terre, riche en argile, étant idéale pour un verger ainsi que le micro climat du Lac des Deux Montagnes rendaient le rêve d’enfance d’un verger pour Éric possible.  De plus,  le lopin des Graham n’ayants jamais occupé de grande culture, le sol était propice à la Culture Naturelle, c’est-à-dire la  pomiculture sans intrant chimique. Nous sommes très fiers de remettre en culture cette terre si riche en histoire.

 

Le rêve d’un verger a été concrétisé avec la première plantation de 1000 pommiers en 2003.  Plusieurs plantations et bâtiments plus tard,  nous espérons pouvoir continuer la tradition d’agriculture ici à Hudson pendants plusieurs années, voir des générations.